Analytics Page level ads
Home / Culture & History / L’explosion du palais national d’Haiti le 8 Aout 1912 – Que s’est il passé?
explosion palais national haiti aout 1912

L’explosion du palais national d’Haiti le 8 Aout 1912 – Que s’est il passé?

1-Port-au-Prince, 8 août 1912, 3h21 du matin
un énorme fracas se fait entendre, tel un orage assourdissant. À proximité immédiate du Palais national d’Haïti, les riverains sortent de chez eux en criant:
– tremblement de terre!
une clameur de détresse absolue se propage:
– la fin du monde!
les habitants des environs découvrent avec effroi l’édifice officiel en feu, ils accourent dans
la rue, noirs de suie, en pyjamas, en robes de chambre. au chemin-des-dalles, à un kilomètre
à l’ouest, un jeune homme, dont le lit est disposé près d’une fenêtre, est violemment projeté dans
la cour, un étage plus bas. au centre de la capitale, à l’école saint-louis de Gonzague, où de
nombreux frères de l’instruction chrétienne venus de province se sont joints à ceux de Port-au-Prince
pour la retraite annuelle, c’est le branle-bas. les religieux se réveillent en sursaut, secoués par les
trépidations qui accompagnent ce vacarme étourdissant de tonnerre et de ferraille. leurs chambres
leur apparaissent en feu. les volets ont sauté, la chapelle a l’air de flamber. livres et ustensiles
sont éparpillés. les religieux croient à une éruption volcanique. après tout, les géologues écrivent
que la terre d’Haïti est un volcan éteint; il pourrait s’être réveillé. la première idée des frères consiste
à gagner le rivage, à fuir. l’un d’eux grimpe sur la toiture, distingue un bateau dans la rade.
le panache qui s’échappe de la cheminée se mêle à la fumée qui enveloppe la cité en panique.
– sauvés! crie le religieux.




c’est un steamer de la royal Mail qui a attendu l’aube pour prendre le large. un poète haïtien,
couronné par l’académie française, le célèbre etzer Vilaire, est à bord. À cause de la chaleur
asphyxiante, ce mulâtre mince au visage osseux, au nez épaté et aux cheveux filandreux a quitté sa
cabine et se repose, la tête sur un coussin, dans la salle à manger. la formidable explosion ébranle 
la terre avec une telle violence que le navire en est secoué, comme si elle s’était produite à son bord.
tous ceux qui dormaient se mettent debout; quelques-uns sont tombés de leur couchette.
tous se précipitent sur le pont. une immense traînée de flamme éclaire sinistrement la ville, se
hisse vers la nue, répand ses reflets écarlates sur la mer. les hommes restent immobiles, pétrifiés
d’effroi, s’imaginant qu’une gueule monstrueuse de feu dévore Port-au-Prince.
Au cœur de la terreur, thomas lechaud, un prosateur au teint pâle et aux lunettes de
myope, enregistre dans sa mémoire une explosion infernale faite de trois ou quatre craquements
lugubres, la sensation d’une énorme masse s’arrachant du sol, puis s’affalant sur elle-même. un
silence affreux de quelques minutes suivi d’un crépitement de balles, puis comme le déferlement
d’une avalanche charriant d’innombrables galets. dans les rues, une cavalcade d’enfants éperdus
et de femmes hagardes à demi nues fuyant cette nouvelle sodome.

À l’autre bout de la capitale, sur les pentes du quartier résidentiel de turgeau, le ministre
des relations extérieures, Jacques nicolas léger, ressent la commotion. un formidable choc
l’a renversé de sa couche. il croit d’abord à un séisme; l’histoire de cette terre en est lézardée.
la maisonnée est sur pied et gagne la cour quand l’une des nièces de léger, louise Bourke, dont
la chambre donne sur la ville, déclare apercevoir des lueurs d’incendie. le ministre est encore
en costume de nuit quand son voisin et collègue des Finances, lespinasse, un mulâtre cultivé et
avocat disert, l’appelle de sa clôture:
– Jacques! Que se passe-t-il?
– Je l’ignore, edmond.
celui-ci s’amène dans la cour de léger. ensemble, ils entendent des crépitements pareils
à des coups de fusil.
– Jacques, est-ce une attaque?
– Je cours passer un veston.
– Je donne l’ordre d’atteler.
la voiture de lespinasse est prête promptement et les voilà partis pour Port-au-Prince. un
silence funèbre, accompagné d’un épais nuage, les enveloppe. la cendre retombe, les citadins
suffoquent. une pétarade nourrie éclate, ponctuée de canonnades. un fuyard presque nu, la
chevelure hirsute, s’écrie, un doigt pointé vers la
place du Panthéon où s’élève le Palais:

– La poudrière du Palais a sauté!




Le 21eme President de la Republique, son excellence Cincinnatus Leconte avec plusieurs membres de 
sa famille, des centaines de soldats et civils sont déclaré morts dans la catastrophe.

2-Les livres d’histoire disent tous que Cincinnatus Leconte  périt dans une explosion  qui détruisit le  palais, mais les gens ne  l’entendent pas de cette façon. Pas une seule personne, grande ou petite, ne m’a dit que Leconte a été tué  par l’explosion. Il est généralement accepté que la destruction du palais a eu lieu pour couvrir le fait  que le Président  avait déjà été tué de façon violente.

La première personne qui m’a parlé à propos de cela m’a fait savoir qu’il [Leconte]  ne fut pas tué  dans la maison exécutive [Palais National]. Il a dit qu’un message arriva au Président  pour rendre visite  à son petit fils qui était avec sa mère en ce moment.  Il se déguisa lui – même et  pénétra dans la voiture qui était venue le chercher conduite par le cocher âgé du palais nommé Edmond et dont la loyauté  envers  Leconte  était douteuse.

Des rumeurs disent  qu’ils ont quitté le palais  par la porte appelée « Porte de Salnave »  et  que Leconte a laissé  le convoi  à la maison du  père de la mère de son enfant, dont le père  fut l’un de ses Ministres. Ceci dit, il n’en  sortit jamais. 

La famille  dont  l’honneur avait été  outragé par le refus de Leconte de se marier avec la fille de la maison  avait secrètement  joint ses  forces avec les ennemis politiques du Président. Quelques uns d’ entre eux étaient dans la maison  quand Leconte arriva. Les arrangements  pour que le corps  soit emporté et enterré à la Plaine de Cul de Sac furent rapidement  faits.  On dit qu’il  [Leconte] a été tué après une vive  altercation. Le corps a été enveloppé,  placé dans la voiture et conduit  au dehors vers la propriété de l’un des conspirateurs où il a été  enterré. Le vieux cocher a été   récompensé  et le palais explosa.

Un rapport du journal Political Science Quaterly publie en 1912 qualifia l’evenement comme un accident qui a cause le feu a la poudriere du palais. Un autre rapport du meme journal publie en 1927 qualifia la mort de Cincinatus Leconte comme un assassinat.




Jean Jacques Dessalines Michel Cincinnatus Leconte né le 29 Septembre 1854 a Saint-Michel de l”Attalaye, Il était l’arriere petit fils de Jean Jacques Dessalines, le père de la patrie. Leconte pourtant un ministre corrompu sous l’administration de Nord Alexis part pour exile en 1908 a la Jamaique apres la revolution de Francois Antoine Simon contre le gouvernement d’Alexis. Il retourna dans le pays en 1911 et a réussi de renverser le gouvernement d’Antoine Simon. Nommé president d’Haiti le 15 Aout 1911 pour un terme de 7 ans, Leconte devint l’un des plus sages, honnettes et progressive president dans l’histoire du pays, malheureusement la discipline instaurée dans la gestion des finances publiques lui a causé beaucoup d’enemis. 

La mort de Leconte marque le début d’une instabilité politique sans pareil dans l’histoire du pays, 5 presidents en 3 ans:
Tancrede Auguste (8 Aout 1912 –  2 Mai 1913)
Michel Oreste (4 Mai 1913 – 27 Janvier 1914)
Oreste Zamor (8 Fevrier 1914 – 25 Octobre 1914)
Jean Davilmar Theodore (7 Novembre 1914 – 22 Fevrier 1915)
Jean Vilbrun Guillaume Sam (25 Fevrier 1915 – 28 Juillet 1915)
Ce qui amène a une occupation americaine de 19 ans ( 1915 – 1934).

Quelques mois avant la mort de Leconte, son neveu Joseph Philippe Lemercier Laroche fut le seul homme noir parmi les 2200 passagers a bord du Titanic le 15 Avril 1912. Joseph voyageait avec sa femme enceinte et ses 2 filles en direction pour Haiti a bord du Titanic. Joseph a réussi de sauver sa famille, mais il a perdu sa vie pendant le naufrage qui a fait plus de 1500 morts.

Le seul passager noir du Titanic: Un ingenieur Haitien




palais explosion
Le Matin journal.
palais avant explosion
Le palais avant l’explosion de 1912
palais 2
Le palais apres l’explosion

 

palais apres explosion
Le palais apres l’explosion
funerailles leconte
Les funerailles leconte
palaisnational1
Le palais actuel construit en 1920

 

 

References:
1-La derniere nuit de Cincinnatus Leconte – Michel Soukar
2-Tell my horse – Zora Neale Hurston

Share / Patajel ...

Check Also

Haïti-Politique : Jovenel Moïse lance son émission télévisée pour défendre sa politique

  Port-au-Prince le 19 Septembre 2017. (509ZONE.COM)-La semaine qui débute en Haïti s’annonce chargée sur …

Réplique de ”ROODY m’a tout pris”

  Entre le Diable & Lucifer ! Nous étions tous sous le choc après la …