Analytics Page level ads
Home / NEWS / Society / Haïti-Corruption : Trois employés de l’OFATMA au cœur d’un scandale de corruption

Haïti-Corruption : Trois employés de l’OFATMA au cœur d’un scandale de corruption

Port-au-Prince le Mercredi 25 Octobre 2017. (509ZONE.COM)-C’est un nouveau scandale de corruption qui secoue l’administration Moïse-Lafontant, après l’affaire de surfacturation des kits scolaires, celle des chèques du Ministère de l’Intérieur, tirés sans autorisations à la BRH, un autre scandale vient d’éclater à l’Office d’Assurance Accidents du Travail, Maladie et Maternité. Pas moins de neuf chèques totalisant un montant de 750 000 gourdes ont disparus des caisses de l’institution publique.

Trois employés sont mis en cause dans une enquête en cours sur cette affaire : le directeur administratif, un comptable senior et un chauffeur de l’OFATMA. Ils sont pour le moment « écartés provisoirement du service », selon Le Nouvelliste.

Le journal, citant des sources anonymes proches de la direction générale de l’OFATMA, fait des révélations sur le dossier. « Le 15 septembre, à la BNC de la Sonapi, sur la demande d’un comptable senior, le chauffeur en question a signé pour la réception de chèques de 4201 à 4300. Les chèques remis à l’administration de l’hôpital OFATMA ont été de 4210 à 4300 avec neuf chèques manquants. Le directeur médical de l’hôpital a appelé l’administrateur du bureau central aujourd’hui écarté. Ce dernier a « banalisé » l’absence de ces neuf chèques, insistant sur le fait que le directeur général n’a pas été « tout de suite mis au courant. »

Le hic est que sept des neuf chèques disparus ont été déjà négociés. Des retraits auraient même été déjà effectués sur le compte de l’hôpital, selon ce que constate le directeur médical le lundi 16 octobre dernier. Or, en principe, la négociation d’un chèque nécessite au moins quatre signatures notamment celle du directeur général de l’institution, Dr Agabus Joseph.

Si dans l’entourage du directeur on nie qu’il ait personnellement apposé sa signature sur un quelconque chèque, on en vient à évoquer l’hypothèse de « faux en écriture ». Par ailleurs, les deux autres chèques sont gelés par la BNC.

C’est le deuxième scandale de corruption présumée impliquant des hauts responsables de l’Etat qui retentit dans la presse seulement au cours du mois d’octobre.  Il y a moins de deux semaines, le ministère de l’économie a alerté sur des «  cas de fraudes » constatés dans des opérations effectuées sur un compte du Ministère de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales ouvert à la Banque Centrale au No 111205081.

À cette date, le ministre de l’Intérieur Max Rudolph St-Albin, a admis qu’il existe « un gros réseau de faussaires » au sein du ministère et a confié qu’ « une enquête administrative a été menée sur le dossier, saisi aussi par la justice. »

Pour l’heure, la balle est dans le camp du commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Clamé Ocname Daméus, pour les suites judiciaires.

Share / Patajel ...

Check Also

Les Associations des médias et Journalistes recadrent le Commissaire du Gouvernement

Port-au-Prince le Mercredi 25 Octobre 2017. (509ZONE.COM)-Dans une note datée du 20 octobre 2017, le …

28 migrants haïtiens victimes de maltraitance ont été rapatriés de la République dominicaine

Carisal/Elias Piñas le Lundi 23 Octobre 2017. WWW.509ZONE.COM)-28 migrants haïtiens rapatriés, le 17 octobre 2017 …