Analytics Page level ads
Home / NEWS / Society / Haiti-Marché Public : Jusqu’à quand le calvaire entre marchands et les forces de l’ordre.

Haiti-Marché Public : Jusqu’à quand le calvaire entre marchands et les forces de l’ordre.

Il s’agit d’un véritable fait qui mérite une fois pour toute la collaboration de l’État Central et l’entente des maires de toutes les communes du pays. La révolution ne s’impose pas, pourtant, elle se fait via un processus basée sur la volonté gouvernementale et l’appui polpulaire. Le calvaire des detaillants dans les rues, pourchassés sur les trottoirs, une réalité aussi précaire qui engendre de grands risques.

Faisant l’objet toutes sortes de pressions sur les trottoirs , et s’unissent à des mesures contraignantes, certains d’entre eux (marchands et marchandes) ont témoigné que l’extérieur des marchés est plus stratégique pour écouler leurs produits. “Les autorités municipales devraient construire un marché qui soit plus accecible aux clients”, a revendiqué Naila, une marchande de poisson à Petion-ville.

…Plus question de continuer notre interview, puisque de loin , le véhicule de la brigade municipale est remarqué.
D’un simple signal d’une autre amie, notre interviewée a donné ses talons.

Cocoye , le marché public situé sur la route de frère à petion ville, a toujours été l’objet de tension depuis des lustres, entre marchands et autorités municipales.

Une situation s’aggrave au jour le jour.
Des marchands surprennent en flagrant délit sont sujets à des peines , fouets électriques , bastonades voir même la saisie de leurs marchadises.

“Deux fois j’ai été battue, maltraitée, en voici les laisions sur ma peau….mes marchandises ont été renversés par les agents” raconte Celimise , mère de 5 enfants.

A chaque arrivée des agents de la mairie, une panique totale reigne dans les rues.Des marchandes courent dans toutes les directions afin d’échapper aux répressions des forces de l’odres.Une lutte acharnée!!

Idem situation constatée à Delmas, notamment aux proximités de Delimart. Des marchandes ont faillit de se faire heurter par des véhicules, bousculant les passants, par crainte d’être Se faire attraper par agents minicipaux de Delmas.Une situation regretable.

Jusqu’à quand le calvaire entre marchande et les forces de l’ordre.La résistance entre l’État haïtien et le marché informel pour laisser les trottoirs aux passants , constitue une crise perpétuelle qui mérite d’être résolue en posant des actions juste et non par la force, à savoir qui remporterait la victoire.

Frantz Romage
Journaliste/ Promoteur défenseur des Droits de l’Homme

Share / Patajel ...

Check Also

Haïti-sécurité : La PNH promet 1 million de gourdes à quiconque l’aiderait à rattraper les 3 évadés de la garde à vue du BLTS.

Suivant des informations diffusées sur une station de radio à Port-au-Prince, la Police nationale d’Haïti …

Haïti-Canada : Des demandeurs d’asile haïtiens sous les verrous au Canada

Montréal le 16 Août 2017. (509ZONE.COM)-Ça commence à mal tourner pour les demandeurs d’asile en provenance …