Analytics Page level ads
Home / NEWS / Politics / Haïti-Politique : Le gouvernement amorce une réforme fiscale après des manifestations

Haïti-Politique : Le gouvernement amorce une réforme fiscale après des manifestations

Port-au-Prince le 30 Septembre 2017. (509ZONE.COM)-Le gouvernement haïtien va présenter au parlement un projet de loi visant à réduire l’impôt sur les revenus les plus faibles, après des manifestations dénonçant une loi de finance favorable aux classes les plus aisées.
Le conseil des ministres a décidé de réviser les seuils d’imposition: tout contribuable gagnant moins de 120 000 gourdes (2335 dollars canadiens) par an ne sera plus imposable. Depuis 2005, tout revenu annuel supérieur à 60.000 gourdes est assujetti à l’impôt.
«Le projet de loi vise à corriger les effets de la dévaluation monétaire et de l’inflation» a précisé jeudi à l’AFP Renald Lubérice, secrétaire général du conseil des ministres.
Avec un taux d’inflation ayant dépassé 15% ces deux dernières années, l’économie haïtienne a aussi été affaiblie par la dévaluation marquée de sa monnaie. Elle a perdu la moitié de sa valeur face au dollar américain en cinq ans.

 Pour encadrer la vie économique, réduire la corruption et accroître les recettes de l’État, le président Jovenel Moïse a décidé de rendre obligatoire la présentation de la déclaration fiscale pour obtenir certains documents administratifs. Seule une minorité d’Haïtiens respecte actuellement l’obligation légale de déclarer leurs revenus.
Mais cette révision des tranches fiscales n’empêchera pas l’imposition des très faibles revenus: en vertu de la future loi, la première tranche d’imposition sera de 10% à partir de 120 000 gourdes de revenus annuels. La plus haute des cinq tranches prévoit une imposition de 30% à partir de revenus supérieurs à un million de gourdes par an.
Adopté après presque un mois de manifestations de l’opposition, ce projet de loi –qui doit encore être adopté par députés et sénateurs– risque de ne pas suffire à apaiser la contestation populaire.
Dirigée initialement contre le budget national qui a notamment entériné une importante augmentation des crédits alloués au pouvoir exécutif, la colère a enflé au point que les personnes manifestant dans les rues de Port-au-Prince exigent désormais que le président quitte immédiatement le pouvoir.«Il faut qu’il s’en aille, qu’il donne le pouvoir à une personne qui sache gouverner», a déclaré Gyslaine Pierre, en tête du cortège défilant jeudi dans la capitale.
 «Voyez combien de nos enfants abandonnent le pays pour aller au Brésil, au Chili ou n’importe où ailleurs parce que leur pays ne leur offre aucune opportunité. On n’a rien ici: même manger devient un luxe», a-t-elle relevé. Outre ces manifestations, les syndicats des transports ont prévu deux journées de grève nationale lundi et mardi.

Share / Patajel ...

Check Also

Haïti-Politique : Des dizaines de personnes ont manifesté ce vendredi à Petit-Goâve contre le budget 17-18

Petit Goave,le vendredi 29 Septembre 2017. (509ZONE.COM)-la branche locale de Kòd( kwalisyon òganizasyon demokratik ) …

Les syndicalistes du transport maintiennent la grève du 2 et 3 octobre

Greve maintenue pour lundi 2 et mardi 3 octobre si le président de la République …