Analytics Page level ads
Home / NEWS / Society / Instabilité politique, le grand mensonge d’État! Par Emmanuel TILIAS,

Instabilité politique, le grand mensonge d’État! Par Emmanuel TILIAS,

Cap-Haitien, 28 septembre 2017. (509ZONE.COM)-Les commentaires pleuvent de nos jours autour du budget. Tout le monde donne sa version, interprète, corrige et critique. Les anti-budget 2017-2018 anticipent déjà les rétombées de l’application d’une telle loi de finances et ne jurent que par son retrait. Les partisans du pouvoir ne cessent de clamer que l’instabilité politique est source du sous – développement et arguent que l’opposition manipule l’opinion pour parvenir à ses fins. A cette dernière approche, moi je pense qu’ils ont raison, sauf qu’ils se meprennent ou mentent sur le sens du concept “instabilité politique”. Ils ont souvent tendance à confondre manifestations de rue à instabilité politique. En d’autres termes, ils substituent à tort le SYMPTOME de la MALADIE. Les manifestations de rue sont les signes et symptomes de l’instabilité politique qui, elle, est la maladie que nous cherissons sciemment par nos combines de tous les jours, nos alliances contre natures, nos choix politiques irréfléchis, nos mensonges et compromis, la corruption, le nepotisme, le copinage et le populisme qui tuent l’administration publique haitienne et déstabilise le pays, surgissent de temps à autre à travers des revendications plus que normales.

 Aujourd’hui je vois un président qui prétend combattre la corruption mais qui ne pipe mot sur les combines de ses prédécesseurs, mais au lieu de ça, impose au peuple de payer 14 milliards de dettes dans un budget de 144 milliards. J’assiste à une politique d’austérité où l’État taxe des citoyens pauvres pour augmenter son train de vie. Je vois un parlement, qui ne peut même pas jouer son rôle de contrôle du gouvernement, mais de préférence, interessé à etre vassalisé en échange d’une part importante de l’argent qui va être arrachée des mains de la masse.

Je constate également une opposition qui se fait complice du gouvernement en se faisant passer pour un contre-pouvoir tout en étant faible, ignorante, archaique et desordonnée.

 Bref, parlant d’instabilité politique, le grand mensonge d’État que nous cherissons. Nulle part au monde je n’ai encore vu un pays stable politiquement avec des caractéristiques suivantes:

1- Croissance démographique supérieure à croissance économique sur plusieurs decennies;

2- Indice de Gini qui mesure le niveau d’inégalité économique aussi proche de l’unité (1), soit 0.70%;

3- Aucun parti politique structuré, aucun plan de Politiques Publiques, aucun projet de société, avec des groupes politiques qui se succedent, improvisent et dirigent sans plan ni programme;

4- Une société qui supporte ses pseudo dirigeants même dans le mal, sans garanties judiciaires;

5- Une jeunesse qui perd espoir en elle-même, à qui on ne laisse d’autre choix que de quitter son pays.

Quand on voit des personnes qui protestent dans les rues, cela prouve tout bonnement la faiblesse des pouvoirs publiques à anticiper des desiderrata qui se doivent d’etre parfois divergents. N’est-ce pas la raison pour laquelle sommes-nous appelés à voter et à supporter financièrement un gouvernement?

 Je crois que payer les impots est un devoir citoyen qui se doit d’être acquitté avec un sentiment de confiance que seule la bonne gouvernance, la transparence, la répartition équitable du budget peuvent garantir. 

Pour ce qui est de, la stabilité poltique, elle n’est nullement l’assence de manifestations de rue, non plus elle ne peut etre garantie par une bande de coquins, corrompus et incompetents qui se rivalisent et improvisent l’ avenir de douze millions de gens.
Valeurs Intellectuelles, l’@rt de Penser!

T’€’M

Share / Patajel ...

Check Also

Ultimatum, jusqu’au 5 octobre de l’Association des douaniers haïtiens, avant un arrêt de travail

L’Association des douaniers haïtiens (Adh) lance un ultimatum de 8 jours aux hauts responsables douaniers, …

Haïti-Politique/Justice/Budget /Grève : Les juges menacent de grever les 3 pouvoirs ont entamé des discussions selon Senateur Senatus

Préoccuper par les menaces des juges autour de la question du budget, les trois pouvoirs …