Le juge d’instruction au Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince, Jean Wilner Morin, a octroyé une commission rogatoire à la Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) qui saisira le bureau des affaires financières et économiques (BAFE) aux fins d’entendre dans le meilleur des délais l’ancien président Jean Bertrand Aristide après sa non comparution Jeudi 26 Janvier 2017 au cabinet d’instruction à titre de témoin dans le cadre de l’enquête ouverte et suivie contre le nommé Jacques Anthony Nazaire pour blanchiment des avoirs en vertu d’un rapport de l’Unité Centrale de Renseignements Financiers (UCREF), vu que le nom de la Fondation Aristide pour la démocratie et l’Université Aristide sont mentionnées dans le dossier. Attendu qu’à la date du 31 Janvier 2017, le cabinet Charles a adressé une requête signée de Gervais Charles et Mario Joseph au juge pour lui demander un report de l’invitation en raison d’empêchement confrontés par lesdits avocats devant assister le concerné, le juge Jean Wilner Morin estime que la non comparution du citoyen Jean Bertrand Aristide, ex président d’Haïti et ex prêtre de Saint-Jean Bosco, constitue un blocage à l’avancement du dossier. Il souligner que la mission de la DCPJ comprendra:

[]

1-Une invitation à date fixe au témoin Jean Bertrand Aristide de se présenter à la DCPJ pour être entendu;

2-Identifier et auditionnner toute autre personne qui serait impliquée dans ce cas de blanchiment des avoirs;

3-Poser tout acte qui peut aider à conclure cette affaire;

4-Produire un rapport un délai ne dépassant pas 30 jours.

Suivez les dernières actualités avec KAPZY NEWS

 

Share / Patajel ...