Analytics Page level ads
Home / NEWS / Society / Les Associations des médias et Journalistes recadrent le Commissaire du Gouvernement

Les Associations des médias et Journalistes recadrent le Commissaire du Gouvernement

Port-au-Prince le Mercredi 25 Octobre 2017. (509ZONE.COM)-Dans une note datée du 20 octobre 2017, le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Clamé Ocnam Daméus, a demandé aux responsables, directeurs et opérateurs de médias audio-visuels de « mettre à la disposition du parquet sur sa réquisition expresse et dans des délais raisonnables, toutes images et tous enregistrements sous supports audiovisuels pertinents relatifs à tous les actes de banditisme et de violence commis au cours des manifestations de rue dans la capitale. »

 

Comme il fallait s’y attendre, cette requête peu habituelle n’a pas du tout plue été biena accueillie par la presse. En réaction, l’Association des journalistes haïtiens (AJH) a publié un communiqué dans l’après-midi du 24 octobre pour crier au scandale et dénoncer le fait que « le Commissaire du gouvernement de Port-au-Prince veut transférer une partie de son mandat aux médias et les transformer en de véritables espions. »

Pour l’AJH, la requête du représentant du pouvoir exécutif dans la judiciaire « symbolise une atteinte au principe de la liberté d’expression, la liberté de presse et du droit à l’information garanti par la Constitution et les différentes Conventions et déclarations internationales dont Haïti est partie. »

« La presse n’a pas pour mission de surveiller les citoyens ni de rapporter leur faits et gestes au commissaire du Gouvernement », tel est le titre d’un communiqué publié dans la soirée du 24  par l’Association nationale des médias haïtiens (ANMH).

“La presse n’a pas pour mission de surveiller les citoyens ni de rapporter leur faits et gestes au commissaire du Gouvernement”, dit l’ANMH

— Frantz Duval (@Frantzduval) 25 octobre 2017

« Aucun des médias membres de l’association ni aucun journaliste qui se respectent n’ont à servir d’indicateurs de police ou de justice », a fait remarqué l’ANMH qui recadre vertement le chef du parquet :

« Dans le cadre du maintien de l’ordre et dans le respect des prérogatives constitutionnelles et légales, il revient à la police et à la justice haïtiennes de bien faire leur travail avec les moyens mis à leur disposition par les lois de la République. »

Jacques Desrosiers, à l’origine de note de l’AJH dont il est le secrétaire général, « appelle les médias et les journalistes à combattre toute tentative de museler la presse et leur rappelle l’obligation qui leur est faite d’accomplir leur mission avec professionnalisme et responsabilité. »

S’exprimant au nom des patrons des médias, Frantz Duval, président de l’ANMH « demande à tout un chacun de rester vigilant dans la défense et la sauvegarde des acquis de notre société de droit en construction. »

«  La note du commissaire du gouvernement Ocname Clamé Daméus aux médias est un faux pas », reconnait Gary Bodeau, député proche du pouvoir en place. « Faut-il, le clouer au pilori? Je ne le crois », défend-il.

La note du commissaire du gouvernement Me.Ocname Clamé Daméus aux médias est un faux pas.Faut-il,le clouer au pilori? Je ne le crois.#Haïti

— Gary Bodeau (@garybodeau) 25 octobre 2017

Pour tenter d’apaiser cette polémique, le député de Delmas conseille : « Tout le monde devrait contribuer à la préservation de la paix. Le chambardement n’est pas la solution. Le dialogue est la seule voie. S’il n’y a pas d’action, il n’y aura pas de réaction.

Share / Patajel ...

Check Also

28 migrants haïtiens victimes de maltraitance ont été rapatriés de la République dominicaine

Carisal/Elias Piñas le Lundi 23 Octobre 2017. WWW.509ZONE.COM)-28 migrants haïtiens rapatriés, le 17 octobre 2017 …

Haïti-Canada : La moitié des demandes d’asile entendues depuis l’été ont été refusées

Canada le 22 Octobre 2017. (509ZONE.COM)-La Commission de l’immigration et du statut de réfugié du …