Le chef de la Police, Michael Ange Gédéon, ne décolère pas en raison de la hausse des cas d’assassinats de policiers.

Au cours des deux dernières semaines 4 policiers ont été tués par des bandits armés dont 3 dans la région métropolitaine de Port-au-Prince. Nous sommes en colère et nous ne pouvons être inactif, a dit M. Gédéon.

Le chef de la Police annonce que des dispositions urgentes ont été adoptées afin de freiner ce phénomène. Préoccupé M. Gédéon a tenu hier une séance de travail avec des acteurs impliqués dans le respect des droits humains. Le ministre de la justice, des responsables du Réseau National de Défense des Droits Humains et de l’Office du protecteur du citoyen ainsi que des responsables du Parquet de la capitale avaient pris part hier à une importante rencontre autour de la problématique de l’assassinat des policiers. Nous avions discuté de la nécessité de donner une réponse rapide à ce problème, a dit le chef de la police.

[]

Il affirme avoir instruit les directeurs départementaux et les commissaires de police à réaliser rapidement des enquêtes lorsqu’il s’agit d’assassinats de policiers. Les forces de l’ordre doivent retrouver les criminels dans la minute qui suit le forfait, dit-il déplorant une banalisation de l’assassinat des policiers.

Il appelle également les citoyens à collaborer afin de faciliter l’arrestation des criminels. M. Gédéon salue la determination des résidents de Juvenat à Pétion ville qui en début de semaine avaient oeuvrer à l’arrestation de 9 criminels impliqués dans l’assassinat d’un policier.

Nous appelons à la vigilance des policiers et au support de la population pour mettre un terme aux assassinats de policiers.

Entre temps le chef de la police annonce qu’un dispositif spécial a été élaboré pour garantir la sécurité des citoyens pendant les fêtes de fin d’années.
Source : LLM / radio Métropole Haïti

 

Share / Patajel ...