Analytics Page level ads
Home / NEWS / Society / Peut-on parler de mission maquillée d’aide ou occupation de l’ONU en Haiti ?

Peut-on parler de mission maquillée d’aide ou occupation de l’ONU en Haiti ?

 

La MINUSTAH s’envole avec son échec et la MINUJUSTH s’installe et succède dans cette fragilité, C’est terminé l’essaie d’Haïti avec la MINUSTAH. Mais ces genres de missions onusiennes en Haïti, ne sont pas les seuls et nous sommes dans cette maladie incurable, depuis 1990 les Onusiens nous accouchent des missions bidons et incapable d ONUVEH en passant par MICIVIH, MINUHA, MINUH, MANUH, MITNUH, MIPONUH, MINUSTAH et maintenant MINUJUSTH et ce ne sera pas la dernière mission incompétente depuis des années, le pays classe parmi les pires et le plus instable de la caraïbe malgré des missions de l’ONU qui sont venues pour nous aider dans plusieurs domaines, mais ce sont des assistances mortelles vouée à l’échec.

Une nouvelle mission onusienne s’installe déjà dans le pays. Il s’agit de la mission des Nations unies pour l’appui à la justice en Haïti (MINUJUSTH). Il remplace la MINUSTAH par la MINUJUSTH, malgré les débris de l’échec de la dernière mission maquillée, suite à une séance plénière du Conseil de sécurité des Nations unies qui avait adopté en avril dernier une résolution prolongeant de la MINUSTAH jusqu’au 15 octobre 2017 et ensuite la remplacer le lendemain par la MINUJUSTH. Cette nouvelle mission de la paix, selon la résolution adoptée par le conseil de sécurité de l’ONU, a pour tâche d’aider le gouvernement haïtien à renforcer les institutions de l’état de droit en Haïti, d’appuyer et de développer encore la Police nationale d’Haïti (PNH), et de suivre la situation en matière de droits de l’homme, d’en rendre compte et de l’analyser. Cette mission sera composée d’un effectif de sept unités de police constituées, soit 980 personnes et 295 policiers hors unités constituées. Le mandat de cette mission est pour une période initiale de six mois, allant du 16 octobre 2017 au 15 avril 2018. Les membres du Conseil ont décidé en outre que la MINUJUSTH sera dirigée par un représentant spécial du Secrétaire général, qui jouera également un rôle de bons offices et de sensibilisation politique aux fins de la bonne exécution du mandat. Il a été décidé également que la MINUJUSTH conserve sept des 11 unités de police constituées actuelles de la MINUSTAH, déployées dans cinq départements régionaux afin de préserver, dit-on, les progrès accomplis ces dernières années dans le domaine de la sécurité grâce à l’appui opérationnel fourni à la police nationale. Le nombre d’unités de police constituées, prévoit la mission, sera réduit en fonction du renforcement progressif de la police nationale sur une période de deux ans.

D’autre part, un départ compliqué pour la nouvelle mission MINUJUSTH en Haiti, cette mission marche sur les débris de l’échec de la MINUSTAH, il y a plusieurs raisons qui entrent en ligne de contre ….
Selon la constitution de 1987, toutes les conventions, les traitées, les accords ou d’autres lois sont infra-constitutionnelles, la constitution qui est la loi mère de la patrie et le parlement qui est l’unique institution qui doit ratifier un accord, l’accord qui donne droit à la MINUJUSTH n’était pas passée devant le parlement Haïtien, la mission qui devrait appuyer la justice en Haiti, dès le commencement la mission commet une violation outrance, arbitraire, flagrante de la constitution Haiti (le parlement poupée toile)

Certains fonctionnaires et techniciens de l’ONU devront apporter leurs soutiens à la nouvelle mission qui a pour but d’appuyer la Justice, mais ce sont des acteurs déjà présents en Haiti dans des missions précédentes 1994 et 2004, et qui ont gaspillé les fonds d’aide d’Haiti sur les débris de l’échec. 80% de la population reste pessimiste et ne croit plus dans les missions de l’ONU ….

Les victimes des dernières missions comme la MINUSTAH
Les victimes du choléra, Abus sexuel, Viol, pédophile et autres
Ils attendent et demandent réparation à l’ONU ….

Haiti a besoin d’une bonne coopération d’aide de l’ONU et non une coopération d’aide sans aide. Pourquoi il n y a pas une mission de l’ONU dans les domaines moteurs du développement (agriculture)?

La représentante spéciale du Secrétaire général pour Haïti, Mme Sandra Honoré, a souligné, devant le Conseil de sécurité, lors de la présentation du rapport sur la MINUSTAH, la contribution de cette mission à la stabilité recouvrée du pays. Depuis la cérémonie officielle marquant le départ de la MINUSTAH le jeudi 5 octobre, mais elle n’a pas défendu la promesse du secrétaire générale envers les 990.000 victimes (décédés et contaminés) du choléra et l’éradication de la maladie onusienne, une promesse qui n’est pas respecté et la MINUJUSTH a déjà fait des victimes, s’il ne peut pas donner justice aux victimes du choléra.

Le bilan dressé par le Conseil de sécurité est tout à fait maigre. « Haïti a des nombreux défis qu’il doit encore relever », a affirmé Mme Honoré, Mais pas une fois ces délégués n’ont mentionné les maux causés par les soldats de la MINUSTAH aux familles haïtiennes avec l’épidémie de choléra et des abus sexuels à répétition. Le représentant de l’Égypte et l’ambassadeur haïtien Denis Régis sont parmi les rares personnalités qui, au cours de cette séance, ont rappelé les désordres enregistrés en Haïti durant la présence de la MINUSTAH. Et c’est pourquoi le délégué de l’Égypte invite la MINUJUSTH à ne pas se lancer dans des activités controversées, et à travailler de préférence de façon à redorer cette image de l’ONU ternie par les hommes de la MINUSTAH. L’ambassadeur haïtien auprès de l’ONU, Denis Régis, a quant à lui déploré l’introduction du choléra en Haïti par des Casques bleus de l’ONU. Pour lui, l’épidémie de choléra est une ombre entachée au tableau de la MINUSTAH et qui rend un peu sombres ses actifs durant les 13 années passées en Haïti.

Haiti a besoin des Nations Unies et ses pays amis mais il ne faut pas utiliser Haiti comme le mot passe pour faire des richesses depuis 1990 à nos jours les missions se défilent mais Haiti dégringole dans le tableau des pays pauvres, ces missions ne ressemblent pas à des missions d’aide mais plutôt des missions d’occupation maquillée en mission
Apres TOURISTAH maintenant c’est la MINI-JUPE pour certains membres de la société Haïtienne

Et certains se demandent pourquoi la MINUJUSTH ?

Art : N.Borgella
Journaliste indépendant
nickyborgella@gmail.com

Share / Patajel ...

Check Also

Les anciens militaires invités à se déployer dans les rues de Port-au-Prince, Me André Michel réagit

L’avocat André Michel réagit à la déclaration de Rosemond Jean* Contacté au téléphone par la …

Des hommes se réclamant des anciens militaires seront déployés à Port-au-Prince ce mardi !

L’annonce a été faite sur les ondes d’une radio de la capitale lundi soir par …