Saturday, August 8, 2020

Kowona viris pa yon jwèt, pèp Ayisyen fè anpil atansyon, koute otorite yo. Mete kach ne, lave men nou, proteje tèt nou, fanmi nou ak zanmi nou.

Prekosyon pa kapon

COVID-19 Global Statistics

19,782,234
Confirmés
Updated on August 8, 2020 7:14 pm
12,498,019
Rétablis
Updated on August 8, 2020 7:14 pm
728,465
Morts
Updated on August 8, 2020 7:14 pm

Le président élu haïtien soupçonné de blanchiment d’argent

Must Read

Biographie de Blondedy Ferdinand

Blondedy Ferdinand n’avait que 16 ans en 2003 lorsqu’elle a eu du succès dans son premier rôle important à...

Le New York Times a tout dit sur Martelly, la corruption, la drogue, les crimes, Evinx Daniel, Laurent Lamothe, Kiko, Saint Remy, Calixte Valentin...

Dans un article à la Tout Haïti que les medias traditionnels en Haïti n’oseraient pas publier, le plus important...

Les ancêtres de TRUMP en Haïti … une histoire peu connue!!!

Le nom de l'arrière-grand-père de Donald Trump était Johannes Drumpft, né en Allemagne le 26 Mars 1789. Les Allemands...

URGENT : « Troisième guerre mondiale » : l’Iran a fait décoller des avions de chasse F-14

RÉDACTION INTERNATIONALE. (WWW.ZONE509.COM)-La perspective d’une troisième guerre mondiale se précise de plus en plus dans le moyen...

Les prophéties confiées à Duvalier au moment de son départ en 1986 par les 7 hougans:

Les prophéties confiées à Duvalier le 16 Janvier 1986 au Palais National n’ont jamais été divulguées. Aujourd’hui il importe de...

PORT-AU-PRINCE |  Le président élu d’Haïti, Jovenel Moïse, est soupçonné de blanchiment d’argent selon un rapport administratif qui refait surface après que des parlementaires ont exigé la fin de l’enquête sur le dossier avant la prise de fonction présidentielle prévue le 7 février.

[]

«Pour la vérité et pour l’Histoire, on veut faire savoir que l’enquête (sur Jovenel Moïse) a été ouverte en 2013 et que le rapport a été expédié au parquet en 2016: personne n’a instrumentalisé l’Ucref depuis que je suis directeur général», a assuré aux médias mercredi Sonel Jean-François, le directeur général de l’Unité centrale de renseignements financiers. Cette administration, qui a produit le rapport, a exceptionnellement tenu une conférence de presse mercredi après que quatre sénateurs eurent, dans une lettre publiée lundi, exigé la résolution du dossier «avant que soit enclenché tout processus visant à la prestation de serment d’un quelconque président élu», précise le courrier.

Jovenel Moïse qui, a toujours démenti les accusations de crimes financiers, considère ce rapport comme diffamatoire. «J’ai pris des avocats pour obtenir réparation sur ma réputation», a-t-il précisé mercredi soir lors d’une conférence de presse à son retour de voyage en République dominicaine.La réponse de Jovenel Moïse au courrier des sénateurs a été aussi brève que sèche: «que le Sénat fasse son travail et la justice le sien». Ses avocats ont dénoncé mercredi matin, sur une radio privée, les inexactitudes supposées du rapport: dans son analyse sur les comptes bancaires de Jovenel Moïse, l’Ucref aurait fait une erreur de devise, entre la monnaie nationale, la gourde, et le dollar américain. «Il n’y a pas d’erreur dans le rapport de l’Ucref», a répondu le directeur général de l’institution, montrant aux journalistes une copie de l’ouverture du compte incriminé sur lequel la devise dollars américains est précisée. «Il y a d’autres éléments que les banques ont envoyé qu’on ne peut étaler ici dans le cadre de cette conférence de presse. Beaucoup se focalisent sur cette histoire de gourdes et dollars mais il y a une quantité d’éléments qui ont permis d’arriver à la conclusion de l’enquête», a assuré Sonel Jean-François.

[]
La véracité du rapport de l’Ucref doit être établie par le juge mais depuis août 2016, aucune démarche n’a été officiellement entreprise par l’instruction. À moins de trois semaines de la prise de fonction de Jovenel Moïse, cette polémique vient envenimer la vie politique haïtienne toujours divisée quant à la justesse des résultats de l’élection présidentielle. Déboutés par la justice, les trois principaux candidats de Jovenel Moïse refusent toujours de reconnaitre sa victoire et plusieurs parlementaires de l’opposition menacent de boycotter la prestation de serment.

[ajax_load_more id=”news” container_type=”div” post_type=”post” category=”society” tag=”society” pause=”true” scroll=”false” transition=”fade” button_label=”   More in News   “]

Articles a la une...

- Advertisement -
- Advertisement -

Latest News

Nassau-Bahamas: 21 migrants haïtiens rapatriés

21 migrants haïtiens, dont quatre mineurs, ont été rapatriés à Port-au-Price, Haïti ce matin depuis l'aéroport international d'Inagua. Le département...

Une rencontre d’apprentissage avec ISOC Haïti Par Livens Saint-Vil

Depuis 2007, j’ai commencé à travailler comme opérateur dans plusieurs radios de ma ville natale (Ouanaminthe, département du Nord ‘Est, Haïti). De...

Olivier Martelly proteste contre les déclarations dites diffamatoires de Max Attys

Le sieur Michel-Olivier Martelly proteste de la manière la plus véhémente et la plus catégorique contre les déclarations mensongères, calomnieuses et diffamatoires de l’actuel...

Daly Valet : Les lois haïtiennes !

Depuis bientôt une semaine, je suis en pleine immersion dans ce domaine du droit appelé  »Légistique ». La légistique est l’ensemble des méthodes et conventions de...

Garcia Delva et Jovenel Moïse dos à dos

Le régime en place continue d’enregistrer des défections en son sein. Contre toute attente, le sénateur Garcia Delva affirme avoir tourné le dos à...

More Articles Like This

- Advertisement -