Sunday, March 7, 2021

Kowona viris pa yon jwèt, pèp Ayisyen fè anpil atansyon, koute otorite yo. Mete kach ne, lave men nou, proteje tèt nou, fanmi nou ak zanmi nou.

Prekosyon pa kapon

COVID-19 Global Statistics

117,089,586
Confirmés
Updated on March 7, 2021 2:13 am
92,640,750
Rétablis
Updated on March 7, 2021 2:13 am
2,600,162
Morts
Updated on March 7, 2021 2:13 am

Biographie de Senateur Guy Phillippe

Must Read

Biographie de Blondedy Ferdinand

Blondedy Ferdinand n’avait que 16 ans en 2003 lorsqu’elle a eu du succès dans son premier rôle important à...

Le New York Times a tout dit sur Martelly, la corruption, la drogue, les crimes, Evinx Daniel, Laurent Lamothe, Kiko, Saint Remy, Calixte Valentin...

Dans un article à la Tout Haïti que les medias traditionnels en Haïti n’oseraient pas publier, le plus important...

Les ancêtres de TRUMP en Haïti … une histoire peu connue!!!

Le nom de l'arrière-grand-père de Donald Trump était Johannes Drumpft, né en Allemagne le 26 Mars 1789. Les Allemands...

URGENT : « Troisième guerre mondiale » : l’Iran a fait décoller des avions de chasse F-14

RÉDACTION INTERNATIONALE. (WWW.ZONE509.COM)-La perspective d’une troisième guerre mondiale se précise de plus en plus dans le moyen...

HAITI, Code postal par départements et communes

Département de l’Artibonite HT4110 :Gonaives HT4111 : Petite Rivière de l’Artibonite HT4120 : Ennery HT4130 : L’Estère HT4210 : Gros Morne HT4220 : Terre Neuve HT4230...
Mr509http://509zone.com
For everything Haitian: Music, Videos, Lyrics for all Haitian songs, Sports, Cuisine, Culture, Tourist, History, Events and more. Haiti 509

Guy Philippe , né le 29 février 1968 , est un homme politique haïtien. Il a été formé par les Forces Spéciales des États-Unis en Équateur, au début des années 19901.

Il dit que l’homme qu’il admire le plus est l’ancien dirigeant du Chili, le Général Augusto Pinochet. Il a fait son éloge pour sa détermination à rendre le Chili prospère grâce à des réformes du marché économique.

Le gouvernement haïtien a accusé Philippe d’être le cerveau d’une attaque meurtrière contre l’Académie de Police en juillet 2001 et d’avoir préparé une tentative de coup d’État en décembre 2001.

Après des accusations de participation à un coup d’État et le renvoi de son poste de chef de la police de Cap-Haïtien en octobre 2000, Philippe fui vers la République dominicaine où il est resté jusqu’au 4 février 2004, date à laquelle il est revenu en Haïti afin de se joindre à une rébellion contre le président Jean-Bertrand Aristide. Cinq jours après son retour au pays, où il faisait une déclaration conjointe avec l’ancien chef de la milice Louis-Jodel Chamblain par laquelle il apportait son soutien aux forces anti-gouvernementales, Philippe reçoit le commandement de l’armée rebelle.

Human Rights Watch a signalé le vendredi 27 février 2004, que, pendant le mandat de Philippe comme chef de la police de banlieue de Delmas à Port-au-Prince entre 1997 et 1999, des observateurs internationaux ont “appris que des dizaines de présumés membres de gangs ont été sommairement exécutés, principalement par la police sous le commandement de l’inspecteur Berthony Bazile, l’adjoint de Philippe.

[]

Le 2 mars 2004, Philippe et ses paramilitaires ont repris le contrôle du siège de l’ancienne armée haïtienne situé face du Palais national. Philippe a déclaré à la presse internationale qu’il contrôlait lui-même 90 % des forces armées Haïtiennes. Dans une allocution à la radio, il déclara : « Le pays est dans mes mains. » En août 2007 il convoqua 20 commandants de la police à se réunir avec lui le jour suivant et les a averti que s’ils ne se présentaient pas, il les arrêterait.

Le même jour, Philippe a annoncé qu’il allait arrêté le Premier ministre haïtien Yvon Neptune, un haut fonctionnaire du parti Lavalas de Aristide. Democracy Now! a été informé par des sources en Haïti que la maison de Neptune a été incendiée et pillée et qu’il était poursuivi par des bandes armées. Les proches de Neptune ont déclaré qu’il craignait pour sa vie. La radio locale a rapporté que Neptune avait été évacué de son bureau en hélicoptère aprèsavoir été alerté que Guy Philippe dirigeait une bande de milices vers son bureau. De cette même période, il existe des rapports de meurtres et d’exécution sommaires sur les littoraux3.

Dans le même temps, K. A. Paul, un pasteur évangéliste d’origine indienne, s’est rendu en Haïti pour répondre à Philippe. À la suite de cette réunion, Philippe a promis de déposer les armes et d’adopter le défi des méthodes démocratiques.

Le 11 juillet 2005, Guy Philippe a annoncé qu’il se présenterait aux élections présidentielles de Haïti pour le Front pour la reconstruction nationale (FRN). Le FRN est aussi son groupe de guérilla qui a participé à la rébellion de 2004. Au début de l’année 2005, le FRN a été reconnu comme un parti politique. Philippe a critiqué l’administration du gouvernement intérimaire pour la lenteur du processus de mise en place des centres d’inscription dans tout le pays. Considéré au début comme un vainqueur probable du scrutin, plus tard, il tombe derrière les principaux prétendants. À la fin, en dépit de ses soutiens internationaux et locaux de la rébellion, et en dépit de son charme auprès des jeunes Haïtiens, Philippe a remporté moins de 1 % des voix, ce qui démontre qu’il n’était pas un héros populaire et a été le seul leader d’un faux groupe rebelle de mercenaires.

[]

Au petit matin, lundi 16 juillet 2007, cinq hélicoptères, deux avions et plus d’une dizaine d’agents de la Drug Enforcement Administration, ainsi que des agents anti-drogue haïtiens la Brigade de lutte contre le trafic de stupéfiants(BLTS) lourdement armés ont entouré la villa jaune à deux étages de Philippe dans les collines au-dessus de Les Cayes, dans la péninsule du sud de Haïti4.

Philippe est recherché en raison de soupçons de liens avec le trafic illicite des drogues dans le pays. Les supporters de Philippe disent que les allégations contre lui cachent des motifs politiques et font remarquer qu’il a récemment fait taire ces soupçons en menaçant d’identifier des Haïtiens puissants qui ont apporté un appui financier pour la rébellion de 2004.

[ajax_load_more id=”news” container_type=”div” post_type=”post” category=”society” tag=”society” pause=”true” scroll=”false” transition=”fade” button_label=”   More in News   “]

Articles a la une...

- Advertisement -
- Advertisement -

Latest News

UN NOUVEAU COMITÉ À LA TÊTE DE L’ASSOCIATION DES JOURNALISTES SPORTIFS DU HAUT-ARTIBONITE

Les membres du Conseil Électoral de l'Association des Journalistes Sportifs du Haut-Artibonite ont installé, ce samedi 06...

Joseph Mathieu, ami personnel de Jovenel Moïse et Peterson Benjamin, 3ème chef de gang de Village de Dieu arrêtés pour trafic de drogue

Port-au-Prince, vendredi 05 Mars 2021. (WWW.ZONE509.COM)-Un trafiquant de drogue condamné qui a sauté sa probation et un membre présumé d'un gang pensaient...

L’APN du Cap-Haïtien a désormais son propre corps Anti-incendie

Cap-Haïtien, mercredi 03 Mars 2021. (WWW.ZONE509.COM)-La Direction Générale de l'Autorité Portuaire Nationale (APN) de concert avec la direction du Cap-Haïtien a procédé...

Urgent : L’église Catholique Notre Dame de Lourdes de Belladère est en feu

Selon un SOS lancé par les autorités municipales de Belladère, l’église Catholique Notre Dame de Lourdes de ladite commune est actuellement en...

Le chef de file du MTV, Reginald Boulos, veut négocier le départ du president

Port-au-Prince, lundi 01 Mars 2021. (WWW.ZONE509.COM)-Le chef de file du Mouvement pour la Transformation et la Valorisation d’Haiti...

More Articles Like This

- Advertisement -