Friday, July 10, 2020

Kowona viris pa yon jwèt, pèp Ayisyen fè anpil atansyon, koute otorite yo. Mete kach ne, lave men nou, proteje tèt nou, fanmi nou ak zanmi nou.

Prekosyon pa kapon

COVID-19 Global Statistics

12,586,700
Confirmés
Updated on July 10, 2020 5:55 pm
7,109,661
Rétablis
Updated on July 10, 2020 5:55 pm
561,379
Morts
Updated on July 10, 2020 5:55 pm

La communauté internationale regrette la discorde entre le gouvernement et l’opposition

Must Read

Biographie de Blondedy Ferdinand

Blondedy Ferdinand n’avait que 16 ans en 2003 lorsqu’elle a eu du succès dans son premier rôle important à...

Le New York Times a tout dit sur Martelly, la corruption, la drogue, les crimes, Evinx Daniel, Laurent Lamothe, Kiko, Saint Remy, Calixte Valentin...

Dans un article à la Tout Haïti que les medias traditionnels en Haïti n’oseraient pas publier, le plus important...

Les ancêtres de TRUMP en Haïti … une histoire peu connue!!!

Le nom de l'arrière-grand-père de Donald Trump était Johannes Drumpft, né en Allemagne le 26 Mars 1789. Les Allemands...

URGENT : « Troisième guerre mondiale » : l’Iran a fait décoller des avions de chasse F-14

RÉDACTION INTERNATIONALE. (WWW.ZONE509.COM)-La perspective d’une troisième guerre mondiale se précise de plus en plus dans le moyen...

Les prophéties confiées à Duvalier au moment de son départ en 1986 par les 7 hougans:

Les prophéties confiées à Duvalier le 16 Janvier 1986 au Palais National n’ont jamais été divulguées. Aujourd’hui il importe de...

((WWW.ZONE509.COM) – .- La communauté internationale n’est pas satisfaite du manque d’accord entre le gouvernement haïtien et l’opposition pour parvenir à un accord mettant fin à la crise politique qui affecte le pays, après trois jours de rencontres Parmi les principaux acteurs impliqués.

Des représentants de la Présidence, de divers partis politiques, de la société civile, de la Conférence des recteurs et présidents des universités d’Haïti, des représentants de l’Accord de Kinam, de l’Accord de Marriott et des non-alignés ont participé à la conférence de trois jours qui les a réunis pour partir de la crise.

Cette réunion était dirigée par le Comité de l’Initiative patriotique haïtienne et a commencé le mercredi 29 janvier au siège de la Nonciature apostolique à Pétion-Ville.

Au cours des trois jours de débat, trois propositions d’accord ont été présentées pour sortir de la crise, qui ont été soumises à l’appréciation des participants.

La réunion de la communauté internationale au sein du groupe restreint, composée du représentant spécial du secrétaire général des Nations unies, des ambassadeurs d’Allemagne, du Brésil, du Canada, de l’Espagne, des États-Unis d’Amérique et de l’Union européenne et du représentant spécial de la Organisation des États américains, a déploré que la réunion se termine sans consensus.

“Le groupe restreint regrette que les participants aux discussions n’aient pas pu parvenir à un accord malgré leurs efforts”, a-t-il déclaré dans une note publiée samedi, où il a également exprimé sa volonté de soutenir toute initiative de dialogue constructif offrant une “perspective”. réel pour résoudre la crise politique et institutionnelle dans laquelle Haïti est encore plongée ».

Réitérant son soutien aux institutions de l’État et au peuple haïtien, les membres du Groupe restreint appellent tous les politiciens et secteurs de la société haïtienne à assumer leurs responsabilités face aux défis auxquels le pays est confronté.

De son côté, la Présidence haïtienne a affirmé le contraire, également à travers une déclaration, ajoutant que les points de désaccord se réfèrent à l’adoption d’un calendrier réaliste et d’un gouvernement consensuel basé sur la concurrence.

“Les protagonistes présents sont parvenus à un accord sur les points suivants: la question de la constitution et de la mise en place d’une assemblée constituante, et l’élaboration d’une feuille de route”, note la note.

Ce dialogue s’est déroulé en présence du Bureau intégré des Nations Unies (Binuh) et de l’Organisation des États américains (OEA).

Haïti traverse une de ses crises politiques les plus aiguës de ces dernières années, ce qui a conduit à une paralysie qui a duré des semaines à la suite des manifestations qui ont été déclenchées entre septembre et mi-décembre.

Le pays est sans gouvernement depuis dix mois et, depuis le 13 janvier, il n’a pas non plus de Parlement car à cette date la législature a pris fin, sans qu’aucune élection ne soit en vue pour renouveler la Chambre des députés et le Sénat.

                 ZONE509.COM

Articles a la une...

- Advertisement -
- Advertisement -

Latest News

Lucmanne Delille révoqué, remplacé immédiatement par Rockefeller Vincent

Port-au-Prince, jeudi 09 Juillet 2020. (WWW.ZONE509.COM) - Le tonitruant ministre de la justice, fort en slogans et...

Le secteur protestant prévoit la démission de son représentant au CEP

 Port-au-Prince, jeudi 09 Juillet 2020. (WWW.ZONE509.COM) - La démission du représentant des droits humains au sein du Conseil électoral provisoire, Jean-Simon Saint-Hubert, ouvre...

Les 150 millions de dollars de Taïwan sont maintenant disponibles sans le Parlement

Taiwan a fait le prêt des 150 millions de dollars à l’Etat haïtien à travers la BRH pour financer des infrastructures électriques, a confié...

Le Venezuela est devenu plus pauvre qu’Haïti

Mardi, une étude publiée par 3 des universités les plus prestigieuses du Venezuela: l'Université catholique Andrés Bello, l'Université centrale du Venezuela et l'Université Simón...

Le Bureau intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH) appelle à mettre fin à la violence en Haïti

Le Bureau intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH) se déclare préoccupé par «l'augmentation de la violence et des actes barbares perpétrés dans les...

More Articles Like This

- Advertisement -