Saturday, June 12, 2021

Kowona viris pa yon jwèt, pèp Ayisyen fè anpil atansyon, koute otorite yo. Mete kach ne, lave men nou, proteje tèt nou, fanmi nou ak zanmi nou.

Prekosyon pa kapon

COVID-19 Global Statistics

176,398,160
Confirmés
Updated on June 12, 2021 10:37 pm
158,639,032
Rétablis
Updated on June 12, 2021 10:37 pm
3,810,501
Morts
Updated on June 12, 2021 10:37 pm

L’ANMH et l’AMIH exigent du gouvernement la cessation des attaques contre les journalistes et les médias

Must Read

Biographie de Blondedy Ferdinand

Blondedy Ferdinand n’avait que 16 ans en 2003 lorsqu’elle a eu du succès dans son premier rôle important à...

Le New York Times a tout dit sur Martelly, la corruption, la drogue, les crimes, Evinx Daniel, Laurent Lamothe, Kiko, Saint Remy, Calixte Valentin...

Dans un article à la Tout Haïti que les medias traditionnels en Haïti n’oseraient pas publier, le plus important...

Les ancêtres de TRUMP en Haïti … une histoire peu connue!!!

Le nom de l'arrière-grand-père de Donald Trump était Johannes Drumpft, né en Allemagne le 26 Mars 1789. Les Allemands...

URGENT : « Troisième guerre mondiale » : l’Iran a fait décoller des avions de chasse F-14

RÉDACTION INTERNATIONALE. (WWW.ZONE509.COM)-La perspective d’une troisième guerre mondiale se précise de plus en plus dans le moyen...

HAITI, Code postal par départements et communes

Département de l’Artibonite HT4110 :Gonaives HT4111 : Petite Rivière de l’Artibonite HT4120 : Ennery HT4130 : L’Estère HT4210 : Gros Morne HT4220 : Terre Neuve HT4230...

’Port-au-Prince, Mercredi 29 Avril 2020. (WWW.ZONE509.COM) – L’Association Nationale des Médias Haïtiens (ANMH) et l’Association des Médias Indépendants d’Haïti (AMIH) ont appris avec stupéfaction l’agression physique perpétrée par des agents de la Police Nationale d’Haïti (PNH) à l’encontre du journaliste Georges Allen de la Radio Télévision Caraïbes (RTVC) dans la soirée du mardi 28 avril 2020, à Delmas 33.

L’Association des Médias Indépendants d’Haïti (AMIH) et l’Association Nationale des Médias Haïtiens (ANMH) protestent de la façon la plus énergique contre cette dérive inquiétante alors que le gouvernement, en la personne du Premier ministre, avait explicitement annoncé que les journalistes peuvent vaquer à leur occupation pendant le couvre-feu. Le journaliste Georges Allen s’était clairement identifié comme journaliste et était muni du laissez-passer réglementaire délivré par les autorités du ministère de la Culture et de la Communication.

L’Association Nationale des Médias Haïtiens (ANMH) et l’Association des Médias Indépendants d’Haïti (AMIH) déplorent que le gouvernement ne communique pas sur les catégories qui sont autorisées à fonctionner en dépit du couvre-feu et n’instruit pas les forces de l’ordre des dispositions prises. De même, l’ANMH et l’AMIH constatent que les autorisations ne sont pas délivrées dans les villes de province.

L’Association des Médias Indépendants d’Haïti (AMIH) et l’Association Nationale des Médias Haïtiens (ANMH) exigent du gouvernement et de l’Inspection générale de la PNH l’ouverture d’une enquête sur cet incident, l’identification des éléments impliqués dans les violences et l’annonce de sanctions contre les fautifs. L’ANMH et l’AMIH exigent la cessation de tout acte de violence contre la presse. Les journalistes et les médias, leur vie et leurs biens, sont devenus les cibles quotidiennes d’attaques en Haïti et le gouvernement doit prendre ses responsabilités.

En attendant, L’Association Nationale des Médias Haïtiens (ANMH) et l’Association des Médias Indépendants d’Haïti (AMIH) réclament des autorités une dénonciation sans équivoque du comportement inqualifiable des policiers qui s’attaquent tous les soirs à des journalistes et à des citoyens qui sont obligés de se déplacer.

L’Association des Médias Indépendants d’Haïti (AMIH) et l’Association Nationale des Médias Haïtiens (ANMH) condamnent ce cas de violence inouïe contre un journaliste dans l’exercice de sa profession. La presse étant le fer de lance de la sensibilisation dans le cadre de la lutte contre le coronavirus depuis le 27 février 2020, les deux associations s’indignent que leurs membres soient ainsi victimes de violences policières, en dépit du fait qu’ils détiennent carte de presse et autorisation officielle de circuler.

L’ANMH et L’AMIH accompagneront le confrère victime dans ses démarches pour trouver justice. Elles attirent une fois de plus l’attention de la société et des responsables politiques sur l’augmentation des cas de violences policières, de violences contre la presse et soulignent la dégradation accélérée du classement d’Haïti dans l’indice mondial de la liberté de la presse (RSF) depuis trois ans.

L’Association des Médias Indépendants d’Haïti (AMIH) et l’Association Nationale des Médias Haïtiens (ANMH) rappellent à toutes les autorités civiles et policières que Constitution de la République en son article 28-1 est clair et dispose que l’exercice de la profession de journaliste « ne peut être soumis à aucune autorisation, ni censure, sauf en cas de guerre ».

Port-au-Prince, le 29 avril 2020

Georges Venel Remarais
Président AMIH

Frantz Duval
Président ANMH

Articles a la une...

- Advertisement -
- Advertisement -

Latest News

Retour à la case départ pour Woodly Ethart alias Sonson La Familia

La police dominicaine a procédé samedi dernier à l’arrestation de Woodly Ethéart alias « Sonson la familia...

Le GARR condamne la mort d’un migrant haïtien à Ouanaminthe, suite à des violences policières

Port-au-Prince, jeudi 13 Mai 2021.(WWW.ZONE509.COM)-Le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR) a appris avec la plus grande consternation le décès d’un...

Terrible accident de la circulation à Arcahaie : 21 morts et une trentaine de blessés

Arcahaie , le 28 avril 2021.(WWW.ZONE509.COM)--* Deux véhicules de transport en commun sont entrés en collision à Arcahaie, dans la localité de...

L’exécutif promet un référendum constitutionnel inclusif selon Patrick Chrispin

Cap-Haïtien, vendredi 23 Avril 2021. (WWW.ZONE509.COM)-Le conseiller politique du président de la République d'Haïti, M Jean Willio Patrick Chrispin rassure tous les...

Haïti : trois des sept religieux catholiques enlevés ont été libérés

Sept religieux catholiques ont été kidnappés le 11 avril, près de Port-au-Prince. Les deux Français qui appartenaient au groupe ne font pas...

More Articles Like This

- Advertisement -