Tuesday, September 22, 2020

Kowona viris pa yon jwèt, pèp Ayisyen fè anpil atansyon, koute otorite yo. Mete kach ne, lave men nou, proteje tèt nou, fanmi nou ak zanmi nou.

Prekosyon pa kapon

COVID-19 Global Statistics

31,544,938
Confirmés
Updated on September 22, 2020 10:46 am
22,939,454
Rétablis
Updated on September 22, 2020 10:46 am
970,449
Morts
Updated on September 22, 2020 10:46 am

Les 10 clés d’Haïti 10 ans après le tremblement de terre

Must Read

Biographie de Blondedy Ferdinand

Blondedy Ferdinand n’avait que 16 ans en 2003 lorsqu’elle a eu du succès dans son premier rôle important à...

Le New York Times a tout dit sur Martelly, la corruption, la drogue, les crimes, Evinx Daniel, Laurent Lamothe, Kiko, Saint Remy, Calixte Valentin...

Dans un article à la Tout Haïti que les medias traditionnels en Haïti n’oseraient pas publier, le plus important...

Les ancêtres de TRUMP en Haïti … une histoire peu connue!!!

Le nom de l'arrière-grand-père de Donald Trump était Johannes Drumpft, né en Allemagne le 26 Mars 1789. Les Allemands...

URGENT : « Troisième guerre mondiale » : l’Iran a fait décoller des avions de chasse F-14

RÉDACTION INTERNATIONALE. (WWW.ZONE509.COM)-La perspective d’une troisième guerre mondiale se précise de plus en plus dans le moyen...

HAITI, Code postal par départements et communes

Département de l’Artibonite HT4110 :Gonaives HT4111 : Petite Rivière de l’Artibonite HT4120 : Ennery HT4130 : L’Estère HT4210 : Gros Morne HT4220 : Terre Neuve HT4230...

((WWW.ZONE509.COM)) – Le tremblement de terre dévastateur en Haïti en 2010 a dix ans ce dimanche, tandis que le pays des Caraïbes, plongé dans une spirale de sous-développement, de faim, de violence et de crises politiques continues, n’a pas encore fini de relever la tête.

 

Ce sont les dix clés pour comprendre ce qui s’est passé lors de l’une des catastrophes naturelles les plus meurtrières de l’histoire récente et quelle est la situation actuelle du pays le plus pauvre d’Amérique.

1. Le tremblement de terre.

Comment c’était Le séisme de magnitude 7,0 à l’échelle de Richter avait un épicentre à Léogâne, à environ 15 kilomètres au sud-ouest de Port-au-Prince, et était le plus grave en Haïti depuis 1842. Elle a été particulièrement destructrice car très superficielle, elle a été générée entre 8 et 13 kilomètres sous terre. Le tremblement de terre a été suivi, dans les 20 minutes suivantes, de deux répliques de magnitude 6,0 et 5,7 qui ont aggravé les dégâts. Le nombre de morts était dix fois supérieur à la somme des victimes causées par toutes les catastrophes survenues en Haïti depuis 1963, selon le PNUD.

2. Victimes et destruction.

La proximité de l’épicentre de la région métropolitaine densément peuplée de Port-au-Prince et la fragilité des constructions ont conduit à une catastrophe sans précédent. Environ 316 000 morts, 350 000 blessés, des milliers de maisons se sont effondrées, 60% des infrastructures médicales ont été détruites. Le Palais national, le Parlement ou la cathédrale de la capitale se sont également effondrés, tous pas encore reconstruits. La catastrophe a considérablement affaibli l’État et provoqué un préjudice estimé à 120% du PIB en 2009, soit 7,9 milliards de dollars.

3. Les déplacés.

Environ 1,5 million de personnes se sont retrouvées sans abri et ont été hébergées dans quelque 1 500 établissements temporaires. Le camp du Champ de Mars, devant le Palais National, a mis plus de deux ans à être démantelé. 99% des déplacés ont déjà été réinstallés, mais 34 000 d’entre eux sont toujours dans les mêmes abris temporaires, avec de graves déficiences sanitaires et sans approvisionnement régulier en eau ou en électricité.

4. Combien d’argent a été dépensé?

  • Au moins 11 581 millions de dollars ont été affectés à 2 552 projets de reconstruction par le biais du module de gestion de l’aide extérieure du gouvernement d’Haïti. Les fonds gérés par les ONG ont été incalculables, incontrôlés et, dans de nombreux cas, mal gérés, ce qui a conduit Haïti à être baptisée «la république des ONG». Dans une récente interview accordée à la rédaction de ZONE509, le président haïtien Jovenel Moise a reconnu que les résultats de la reconstruction “ne sont pas satisfaisants”. Le politologue Jean Ronald Joseph, de l’Université d’État d’Haïti, a déclaré au journal que “la gestion du tremblement de terre par le gouvernement à l’époque et aussi par la communauté internationale était un désastre.

 

Une entreprise humanitaire a été développée et beaucoup d’argent a été volé. “.

5. Les catastrophes qui ont suivi le tremblement de terre.

Haïti est l’un des pays les plus vulnérables aux catastrophes naturelles dans le monde. En 2016, l’ouragan Matthew a balayé le sud-ouest du pays, faisant 573 morts et faisant environ deux millions de victimes. Le pays des Caraïbes a également subi une grave épidémie de choléra, importée en 2010 par les casques bleus du Népal, qui a infecté 520 000 personnes et tué au moins 7 000 personnes. L’épidémie n’a été entièrement maîtrisée qu’en 2019.

6. La prolongation de la mission des Nations Unies.

La Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah), déployée en 2004 après le coup d’État qui a renversé le président Jean-Bertrand Aristide, a prolongé son mandat jusqu’en 2017 en raison du tremblement de terre. Il a ensuite été remplacé par une plus petite mission de police, qui a finalement été fermée en octobre dernier. La Minustah était l’une des missions de paix les plus controversées de l’ONU. Considérée comme une force d’occupation par ses détracteurs, elle a provoqué des polémiques sur l’épidémie de choléra et les dizaines de cas d’abus sexuels commis par les casques bleus.

7. Abus sexuels.

L’ONU a reconnu 29 cas d’abus sexuels – y compris des relations sexuelles avec des mineurs – et 55 plaintes d’exploitation sexuelle, faisant référence à la fois à la prostitution, comme des cas dans lesquels des soldats ont profité de leur position de pouvoir sur les victimes. Au moins 33 de ces relations ont entraîné la naissance d’enfants, abandonnés par des casques bleus, bien que l’ONU reconnaisse que le vrai chiffre est inconnu, car de nombreuses femmes ne l’ont pas signalé.

 

 

Une étude récente des professeurs Sabine Lee et Susan Bartels recueille 265 histoires d’enfants abandonnés par des casques bleus, bien que les auteurs aient reconnu à Efe que cela n’implique pas que 265 enfants sont nés. Ils n’ont pas pris de données personnelles sur les victimes et il est possible que certaines histoires soient “répétées”. Les cas d’abus ne sont pas limités à la Minustah. L’ONG britannique Oxfam a été expulsée d’Haïti en 2018 après qu’il a été révélé que des cadres de la même organisation avaient organisé des orgies avec des prostituées après le tremblement de terre.

8. Une «décennie perdue».

Haïti était et continue d’être le pays le plus pauvre d’Amérique. Au cours des dix dernières années, le PIB par habitant s’est légèrement amélioré, passant de 662 $ à 765 $. Cependant, le pourcentage de la population vivant avec moins de deux dollars par jour reste stable au-dessus de 60%. De même, le risque de famine augmente en raison des crises répétées, des mauvaises récoltes et de l’inflation. L’ONU estime que 3,7 millions d’Haïtiens, sur une population d’environ 10,5 millions, souffrent d’insécurité alimentaire. Un cinquième de la population, soit environ deux millions de personnes, a été contraint d’émigrer. “Dix ans plus tard, la situation en Haïti en matière d’environnement, d’urbanisme et de logement est pire. Cela, avec les crises politiques et économiques récurrentes. Ce fut une décennie perdue”, explique le professeur Joseph.

9. Instabilité constante.

Haïti n’a plus de gouvernement depuis mars 2019. Le vide du pouvoir va s’aggraver dès lundi, lorsque le mandat des députés et d’un tiers des sénateurs prendra fin, qui n’a pas de remplaçant car les élections prévues pour l’année dernière ont été reportées. Pendant ce temps, le président Moise négocie avec l’opposition la formation d’un gouvernement d’unité. Le pays a connu des protestations violentes constantes entre septembre et novembre qui ont paralysé pratiquement toutes les activités des institutions publiques et privées du pays. La crise, en plus d’aggraver l’insécurité alimentaire, a provoqué une récession et, selon Alert Médecins sans frontières, a amené le système de santé au bord de l’effondrement.

10. L’insécurité croissante.

De nombreux gangs armés, dont certains ont des liens avec des politiciens importants, ont proliféré ces dernières années et contrôlent des quartiers entiers de Port-au-Prince et d’autres villes. Désormais, sans l’aide de l’ONU, les quelque 15 000 policiers et 500 soldats de l’armée récemment refondés ne parviennent pas à y faire face. Dans sa lutte contre les gangs, la police a été accusée d’avoir commis des meurtres aveugles. Le Conseil de sécurité des Nations unies a demandé jeudi d’enquêter sur les massacres de La Saline en 2018 et de Bel-Air en novembre dernier, au cours desquels des dizaines de civils sont morts.

WWW.ZONE509.COM

Articles a la une...

- Advertisement -
- Advertisement -

Latest News

Dossier sécurité : Joseph Jouthe se montre complaisant envers les Fantômes 509

  Port-au-Prince, mercredi 16 Septembre 2020. (WWW.ZONE509.COM)-Précisant d’emblée qu’il...

LA REINE ELIZABETH II PERD SON TRÔNE À LA BARBADE

Le micro-Etat des Caraïbes va s'affranchir de sa sujétion à la Couronne britannique et devenir une république d'ici fin novembre 2021.La Barbade,...

Nouvel ambassadeur haïtien accrédité auprès de la CARICOM

Port-au-Prince, mercredi 16 Septembre 2020. (WWW.ZONE509.COM)-Le Secrétaire général de la CARICOM, l’Ambassadeur Irwin LaRocque, a exprimé son désir de voir Haïti accroître...

Des policiers du groupe » Fantôme 509″ ont saccagé la capitale

Port-au-Prince, mercredi 16 Septembre 2020. (WWW.ZONE509.COM)-Une vingtaine de véhicules de service de l’État ont été incendiés, à Port-au-Prince, le samedi, 12 septembre,...

Haïti: une manifestation de policiers paralyse la capitale

Plusieurs centaines de policiers et de sympathisants ont défilé, majoritairement cagoulés et en armes, dans Port-au-Prince lundi 14 septembre pour exprimer leur...

More Articles Like This

- Advertisement -