28 C
Haiti
Wednesday, November 13, 2019
No menu items!

Les Haïtiens exhortent les juges à declarer l’ONU coupable de l’épidémie de choléra qui a tué des milliers de personnes

Must Read

Biographie de Blondedy Ferdinand

Blondedy Ferdinand n’avait que 16 ans en 2003 lorsqu’elle a eu du succès dans son premier rôle important à...

Le New York Times a tout dit sur Martelly, la corruption, la drogue, les crimes, Evinx Daniel, Laurent Lamothe, Kiko, Saint Remy, Calixte Valentin...

Dans un article à la Tout Haïti que les medias traditionnels en Haïti n’oseraient pas publier, le plus important...

Les ancêtres de TRUMP en Haïti … une histoire peu connue!!!

Le nom de l'arrière-grand-père de Donald Trump était Johannes Drumpft, né en Allemagne le 26 Mars 1789. Les Allemands...

Les prophéties confiées à Duvalier au moment de son départ en 1986 par les 7 hougans:

Les prophéties confiées à Duvalier le 16 Janvier 1986 au Palais National n’ont jamais été divulguées. Aujourd’hui il importe de...

La Cour suprême de justice approuve Nicolás Maduro et reconnaît son gouvernement comme “légitime”

Le président du TSJ, Maikel Moreno, a dénoncé le fait que "le coup d'État se prépare" contre...
Mr509http://509zone.com
For everything Haitian: Music, Videos, Lyrics for all Haitian songs, Sports, Cuisine, Culture, Tourist, History, Events and more. Haiti 509

Les victimes de l’épidémie de choléra en Haïti en 2010, qui a tué au moins 10 000 personnes et en a infecté des centaines de milliers d’autres, ont demandé mardi à la Cour suprême américaine de tenir l’ONU responsable de la responsabilité de cette maladie dans le pays sinistré.

Les neuf juges de la Cour suprême se réuniront en conférence pour discuter de l’opportunité d’entendre l’affaire Laventure contre l’ONU comme l’un de leurs cas du nouveau mandat. La pétition est au cœur de la question: l’organe mondial devrait-il être responsable devant les tribunaux nationaux du préjudice qu’il cause aux personnes qu’il est censé servir?

L’ONU a admis que le personnel de maintien de la paix avait introduit le choléra en Haïti en 2010 après le redéploiement d’environ 1 000 soldats du Népal afin de contribuer aux travaux d’urgence à la suite d’un tremblement de terre dévastateur. Les mesures sanitaires de base qui auraient pu être prises pour empêcher le transfert de la maladie au prix coûtant à l’ONU de seulement 2 000 dollars n’ont pas été prises et les eaux usées non traitées des camps de gardiens de la paix ont été déversées directement dans des rivières d’où des milliers d’Haïtiens tiraient régulièrement leur eau pour cuisiner et boire.

Un rapport publié par les Nations Unies lui-même un mois après le début de l’épidémie de choléra a révélé de graves problèmes d’assainissement dans la mission de maintien de la paix en Haïti. Pourtant, pendant six ans, l’organe mondial a continué de nier sa relation avec la catastrophe sanitaire.

De manière cruciale, l’ONU continue de rejeter toute demande d’indemnisation émanant des centaines de milliers de victimes haïtiennes. Il insiste sur le fait qu’il jouit d’une immunité totale à l’égard de telles réclamations relatives aux conséquences préjudiciables du fait que son personnel exerce des activités courantes.

Le propre expert de l’ONU qualifie de «honte» son action contre l’épidémie de choléra en Haïti
Lire la suite
Maintenant, on demande à la Cour suprême des États-Unis d’examiner la question et de déterminer en particulier si l’ONU devrait être responsable du désastre du choléra devant les tribunaux américains. La question est extrêmement sensible aux États-Unis, étant donné que le siège de l’ONU est à New York, où se tient la session de l’assemblée générale annuelle, et compte tenu du grand nombre d’Haïtiens vivant en Amérique.

Les derniers chiffres officiels, largement supposés être un euphémisme, font état de 9 792 morts du choléra à Haïti, avec un total de 819 995 cas suspectés.

Trois mille citoyens américains et haïtiens touchés par l’épidémie de choléra sont énumérés dans la plainte devant la cour suprême. La demanderesse principale, Marie Laventure, est une infirmière vivant à Atlanta. Elle a également trois frères et soeurs aux États-Unis et huit frères et soeurs toujours en Haïti.

Le père et la belle-mère de Laventure sont décédés du choléra en 2012, laissant les frères et soeurs aux soins des enfants plus âgés qui luttaient pour se défendre eux-mêmes. «Comme tant d’autres, en Haïti et aux États-Unis, ma famille a beaucoup souffert des actions de l’ONU», a déclaré Laventure au Guardian.

«La justice exige la responsabilité de l’ONU. C’est pourquoi nous demandons à la Cour suprême des États-Unis de respecter la promesse faite par l’ONU lorsqu’elle a levé l’immunité et accepté la responsabilité dans des cas comme le nôtre. »

L’avocat des victimes basé à New York, James Haggerty, a évoqué le précédent créé en 1996 lorsque l’ONU avait accepté la responsabilité des dommages causés par ses soldats de la paix dans l’exercice régulier de leurs fonctions. Des exceptions ont été faites, telles que les retombées de combats et les actions requises dans le cadre de la nécessité opérationnelle, mais le principe de responsabilité a été reconnu.

En dépit de ces précédents, l’ONU continue de déployer des efforts dans le cadre de programmes de santé visant à lutter contre l’épidémie en Haïti tout en refusant toute responsabilité vis-à-vis des victimes. «Dans l’état actuel des choses, l’ONU peut se soustraire même aux accords en vertu desquels elle est responsable. Si les mots doivent avoir un sens, ils doivent également s’appliquer à l’ONU », a déclaré Haggerty.

L’avocat a ajouté que l’immunité permettait une culture au sein de l’ONU dans laquelle les accidents seraient plus susceptibles de se produire. «L’épidémie de choléra s’est produite parce que l’ONU a estimé qu’elle ne serait jamais responsable et n’a donc pas pris de mesures élémentaires pour la prévenir. Chaque fois qu’une organisation estime qu’elle ne peut jamais être tenue pour responsable, c’est le moment où des erreurs se produisent, des erreurs sont commises et des mesures négligentes ou pires sont prises. “

Articles a la une...

- Advertisement -
- Advertisement -

Latest News

Massacre de la Saline: Déjà un an !

Port-au-Prince, 13 Novembre 2019. (WWW.ZONE509.COM) - - Ce 13 Novembre 2019 ramène le premier anniversaire du massacre...

La sénatrice Jeanine Áñez s’est autoproclamée présidente par intérim de la Bolivie

La Paz, mardi 12 Novembre 2019. (WWW.ZONE509.COM) - La sénatrice de l'opposition, Jeanine Áñez, a assumé la présidence par intérim de la...

Arrestation d’un individu en possession d’armes à l’aéroport international Toussaint Louverture

Port-au-Prince, mardi 12 Novembre 2019. (WWW.ZONE509.COM) - Un passager de ligne aérienne arrêté en Haïti après son arrivée de Miami avec...

🔴 URGENT – L’avion de l’ex-président bolivien Evo Morales a atterri au Mexique, où il a accepté l’asile politique

Le président bolivien, Evo Morales, qui a démissionné de son poste dimanche dernier, est arrivé au Mexique après...

Politique et gangs en Haïti: “Le pouvoir a perdu la guerre des rues”

Port-au-Prince, mardi 12 Novembre 2019. (WWW.ZONE509.COM-Face à la multiplication de massacres perpétrés par les gangs en Haïti, la perte de contrôle...

More Articles Like This

- Advertisement -