21 C
Haiti
Wednesday, November 20, 2019
No menu items!

Les ouvriers de la sous traitance rejettent le salaire de 500 gourdes

Must Read

Biographie de Blondedy Ferdinand

Blondedy Ferdinand n’avait que 16 ans en 2003 lorsqu’elle a eu du succès dans son premier rôle important à...

Le New York Times a tout dit sur Martelly, la corruption, la drogue, les crimes, Evinx Daniel, Laurent Lamothe, Kiko, Saint Remy, Calixte Valentin...

Dans un article à la Tout Haïti que les medias traditionnels en Haïti n’oseraient pas publier, le plus important...

Les ancêtres de TRUMP en Haïti … une histoire peu connue!!!

Le nom de l'arrière-grand-père de Donald Trump était Johannes Drumpft, né en Allemagne le 26 Mars 1789. Les Allemands...

Les prophéties confiées à Duvalier au moment de son départ en 1986 par les 7 hougans:

Les prophéties confiées à Duvalier le 16 Janvier 1986 au Palais National n’ont jamais été divulguées. Aujourd’hui il importe de...

La Cour suprême de justice approuve Nicolás Maduro et reconnaît son gouvernement comme “légitime”

Le président du TSJ, Maikel Moreno, a dénoncé le fait que "le coup d'État se prépare" contre...

Port-au-Prince, jeudi 7 Novembre 2019. (WWW.ZONE509.COM) – L’ajustement du salaire minimum à 500 gourdes par jour pour les ouvriers de la sous traitance est considéré comme insignifiant par les acteurs du secteur.

M. Dominique Saint Eloi du CNOA, rejette l’ajustement faisant valoir que les revendications des ouvriers sont de 1 500 gourdes par jour combinés à des avantages sociaux. C’est un salaire de tuberculeux, lance t-il expliquant que les ouvriers ne pourront pas acheter des produits de premières nécessités dont les prix ont connu une hausse exponentielle.

M. Telemaque Pierre, leader syndical du secteur ouvrier, refuse lui aussi le salaire arguant qu’il s’agit d’une action visant à casser la mobilisation des ouvriers. Il s’agit de la poudre aux yeux, a martelé M. Pierre.

Il annonce la poursuite de la mobilisation en vue d’obtenir la démission du chef de l’état l’accusant de ne pas prendre en compte les revendications des ouvriers.

L’ex sénateur Steven Benoit, qui avait été à l’origine de la loi sur le salaire minimum en 2009, rejette lui aussi les 500 gourdes qu’il assimile à une réduction de salaire en raison de l’inflation. Il soutient que les ouvriers ne pourront vivre décemment avec un salaire mensuel de 123 dollars américains.

De plus il presse les autorités à modifier la loi sur l’impôt sur le revenu individuel afin de maintenir l’exemption pour les faibles salaires du secteur de la sous traitance.

Source: radio Métropole Haïti

Articles a la une...

- Advertisement -
- Advertisement -

Latest News

La commémoration de la bataille d’indépendance émaillée de violences

Haïti: la commémoration de la bataille d'indépendance émaillée de violences Emmanuel Joseph, journaliste...

Drame : Trois individus brûlés vifs au Cap-Haïtien

Cap-Haïtien, Lundi 18 Novembre 2019. (WWW.ZONE509.COM) -Trois individus dont l'identité n'ont pas encore révélés ont été brûlés vifs au début de la...

Le bâtiment logeant l’ONI et le BED du Nord incendié.

Cap-Haïtien, dimanche 18 Novembre 2019.(WWW.ZONE509.COM) - À la veille de la commémoration des deux cent seize (216) ans de la Bataille de...

Jovenel Moïse appelle à l’unité de toutes les forces vives pour sortir le pays de la crise.

Port-au-Prince, Dimanche 18 novemvre 2019. (WWW.ZONE509.COM) - - Le Chef de l'État, Son Excellence Monsieur Jovenel Moïse, à l'occasion de la commémoration...

Jovenel Moise met en garde contre une crise humanitaire en Haiti et appelle au soutien de la communauté internationale

Haïti a besoin d'un soutien international pour faire face à la crise humanitaire, a déclaré le président Jovenel Moise dans une interview, deux mois...

More Articles Like This

- Advertisement -