26 C
Haiti
Monday, November 18, 2019
No menu items!

Un ministre brésilien aurait tenté de déstabiliser le président vénézuélien

Must Read

Biographie de Blondedy Ferdinand

Blondedy Ferdinand n’avait que 16 ans en 2003 lorsqu’elle a eu du succès dans son premier rôle important à...

Le New York Times a tout dit sur Martelly, la corruption, la drogue, les crimes, Evinx Daniel, Laurent Lamothe, Kiko, Saint Remy, Calixte Valentin...

Dans un article à la Tout Haïti que les medias traditionnels en Haïti n’oseraient pas publier, le plus important...

Les ancêtres de TRUMP en Haïti … une histoire peu connue!!!

Le nom de l'arrière-grand-père de Donald Trump était Johannes Drumpft, né en Allemagne le 26 Mars 1789. Les Allemands...

Les prophéties confiées à Duvalier au moment de son départ en 1986 par les 7 hougans:

Les prophéties confiées à Duvalier le 16 Janvier 1986 au Palais National n’ont jamais été divulguées. Aujourd’hui il importe de...

La Cour suprême de justice approuve Nicolás Maduro et reconnaît son gouvernement comme “légitime”

Le président du TSJ, Maikel Moreno, a dénoncé le fait que "le coup d'État se prépare" contre...

L’ex-juge anticorruption Sergio Moro, devenu ministre de la Justice du président d’extrême droite Jair Bolsonaro, a organisé la fuite d’informations sur le Venezuela pour déstabiliser le gouvernement du socialiste Nicolas Maduro, selon des révélations du site d’investigation The Intercept.

Sur la base de messages obtenus de source anonyme, le site co-fondé par le journaliste américain Glenn Greenwald distille depuis début juin des informations qui ont mis sur la défensive le juge Moro.

Les responsables de l’enquête anticorruption Lava Jato au Brésil auraient manoeuvré pour empêcher le retour de l’ex-président de gauche Lula au pouvoir l’an dernier, selon The Intercept.

Dimanche, ce site a assuré que l’ancien magistrat, normalement tenu à l’impartialité et qui a toujours nié avoir eu des motivations politiques, a suggéré aux enquêteurs de faire fuiter des informations compromettantes pour le gouvernement Maduro en lien avec Odebrecht, le géant brésilien de la construction.

«Peut-être qu’il faudrait révéler les confessions d’Odebrecht sur les pots-de-vin au Venezuela?», demande Moro à Deltan Dallagnol, procureur en chef chargé de l’enquête, le 5 août 2017 sur la messagerie cryptée Telegram.

Un peu plus tôt, lors d’une conversation sur les fuites, M. Dallagnol avait dit à M. Moro : «Il y aura des critiques et un prix (à payer), mais cela vaut la peine de s’exposer, pour aider les Vénézuéliens».

Ce même 5 août 2017, la procureur générale du Venezuela Luisa Ortega, ancienne chaviste devenue dissidente, avait été démise de ses fonctions par la toute nouvelle Assemblée constituante acquise au chef de l’État vénézuélien.

Peu après, une fois réfugiée en Colombie, elle avait accusé Maduro d’être impliqué dans le vaste scandale de corruption autour d’Odebrecht, affirmant détenir des preuves.

Dimanche dans un communiqué, le parquet de Curitiba, qui a traité certains des volets les plus explosifs de l’enquête Lava Jato, a rejeté les accusations de The Intercept.

Il a dit ne pas reconnaître «les messages attribués à ses membres ces dernières semaines. L’origine et la véracité des messages, obtenus via des cybercriminels, ne peuvent pas être confirmés», écrit le ministère public.

Selon un sondage de l’institut Datafolha publié dimanche, 58% des personnes interrogées estiment que si des irrégularités de la justice étaient confirmées, les décisions du juge Moro concernant l’affaire Lava Jato devraient être réexaminées.

Le mastodonte de la construction Odebrecht est secoué depuis 2014 par un gigantesque scandale de pots-de-vin, révélé par Lava Jato. L’enquête a touché une dizaine de pays d’Amérique latine et deux en Afrique, où le groupe distribuait des enveloppes pour remporter de juteux marchés publics.

Selon les confessions de cadres d’Odebrecht, l’entreprise a ainsi versé 98 millions de dollars au Venezuela. La justice vénézuélienne – accusée par l’opposition de servir les intérêts du chef de l’État – a fini par écarter toute enquête.

Articles a la une...

- Advertisement -
- Advertisement -

Latest News

Jovenel Moïse appelle à l’unité de toutes les forces vives pour sortir le pays de la crise.

Port-au-Prince, Dimanche 18 novemvre 2019. (WWW.ZONE509.COM) - - Le Chef de l'État, Son Excellence Monsieur Jovenel Moïse,...

Jovenel Moise met en garde contre une crise humanitaire en Haiti et appelle au soutien de la communauté internationale

Haïti a besoin d'un soutien international pour faire face à la crise humanitaire, a déclaré le président Jovenel Moise dans une interview, deux mois...

Les grenadiers officiellement reléguée en Ligue B de la CONCACAF

Après son troisième match nul, enregistré ce dimanche 17 novembre au stade Ricardo Saprissa (San Jose) face au Costa Rica (1-1) au terme de...

Lubérice Renald dénonce le complot de l’Opposition et de la Cour de Cassation

Port-au-Prince, samedi 16 Novembre 2019. (WWW.ZONE509.COM) - Le secrétaire général du Conseil des Ministres, Renald Lubérice, critique vertement le comportement de certains...

Vers la mise en œuvre d’un Plan d’action en vue de la poursuite des activités scolaires

Port-au-Prince, Samedi 16 Novembre 2019. (WWW.ZONE509.COM) - Une réunion de travail s'est tenue, le vendredi 15 novembre 2019, entre les principaux...

More Articles Like This

- Advertisement -